Publié le 19 mai 2016 par jonathan mouchon dans la rubrique Recettes, Santé, Tests - 9 702 vues

J’ai testé le « Yellow juice »

Alors là vous me direz : « yellow juice quèsaco? »… Et bien c’est une recette de boisson faite à l’extracteur de jus proposer par Gilles Lartigot sur son blog, à base de curcuma, de gingembre et de jus de citron.

yellowjuice

Cette boisson est donc un concentré de vitalité pour nous sportif (et pour les autres aussi  😀 ), je ne vais pas ici faire le tour de toutes les propriétés de ces ingrédients (vous trouverez les infos sur le net ou via les liens en fin d’article) mais me pencher sur leurs intérêts principaux pour la récupération sportive :

  • Tout d’abord le curcuma: c’est un puissant anti-inflammatoire, un antidouleur musculaire et articulaire qui permet donc de récupérer plus vite et de réduire l’inflammation provoquée par nos dures séances d’entraînements.
  • Vient ensuite le gingembre : lui aussi joue un rôle contre les douleurs musculaires et articulaires tout en étant un puissant stimulant, il favorise la digestion et réduit les problèmes gastriques, bref un puissant allié pour nous, les hommes… euh pardon, pour nous sportif  😀 .
  • Pour finir, le citron : et bien pour changer, lui aussi est un puissant antidouleur articulaire et tendineux, en plus d’être riche en vitamine C, de réguler l’équilibre acido-basique du corps, de protéger le système digestif et circulatoire et de nous protéger de ces vilaines maladies qui voudraient nous empêcher d’aller courir  😀 .

Bref, comme vous pouvez vous en rendre compte, cette boisson a pour but de stimuler les performances sportives, tout en favorisant la récupération. Tout ceci est beau sur le papier mais… quand est-il réellement? Eh bien j’ai servi de cobaye pour vous, si si croyez-moi, j’ai pris tous ces risques rien que pour vous… oui bon d’accord, les risques étaient relativement faibles, mais quand même  😀 .

La recette :

  • 150g de curcuma;
  • 150g de gingembre;
  • 6 gros citrons jaunes ou 10 petits citrons verts.

Personnellement j’ai réduit toutes les quantités par deux mais ça ne change pas grand-chose, c’est juste pour une question de quantité (je préfère en refaire plus souvent selon mes besoins).  Ensuite rien de plus simple, laver et brosser les ingrédients avant de tout passer à l’extracteur de jus (avec ou sans la peau des citrons selon les goûts de chacun, personnellement je la laisse, le goût du zeste ne me dérangeant pas) et le tour est joué, vous récoltez un liquide jaune oranger bien flashy (comme sur les photos) que vous pouvez conserver une semaine environ au réfrigérateur. Pour le consommer, il vous suffit de le diluer dans de l’eau comme pour un sirop ou de vous en faire une pleine bouteille en veillant à mettre 1 volume de « yellow juice » pour 6/8 volumes d’eau (selon votre goût là aussi) et le tour est joué. Vous pouvez donc soit le prendre avec vous et le consommer tout au long de la journée ou en boire juste après votre séance d’entraînement.

Niveau goût tout d’abord, c’est relativement fort mais personnellement j’ai trouvé ça très agréable et très rafraîchissant. Pour ceux qui sont des effets dynamisant c’est vrai que c’est plutôt corsé en goût et que ça stimule un peu (en fonction de la quantité et de la durée de la cure), quant à la récupération, il y a longtemps déjà que j’utilise le curcuma pour ses vertus anti-inflammatoires et je vois un réel changement sur ma récupération.

Voilà donc une boisson intéressante pour notre pratique du sport, tout en étant abordable niveau coût, les ingrédients se trouvent facilement dans tout magasin bio digne de ce nom pour un prix dérisoire (au vu de la quantité de jus recueillis et de la quantité utilisée par prise). Attention toutefois comme le stipule aussi l’auteur, à l’utiliser en commençant par des doses faibles pour ensuite augmenter les quantités et à l’utiliser en cure avant de faire une pause, car cette boisson peut irriter les intestins, surtout les plus fragile.

Si vous voulez aller plus loin, je vous conseille le livre de Gilles Lartigot qui vous permettra d’avoir un autre regard sur notre mode de consommation, vous pouvez le trouver ici :  » EAT : Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire « .

Pour finir, pour ceux qui trouveront ça trop fort en goût pour une boisson, je l’ai testé aussi comme… vinaigrette! En accompagnement de vos salades je dois dire que le résultat est assez bluffant.

Liens utiles :


Laisser un commentaire


Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'dsq_comments_template' not found or invalid function name in /homepages/46/d626393016/htdocs/clickandbuilds/lescheminsdelharmonie/wp-includes/class-wp-hook.php on line 298

6 réponses à “J’ai testé le « Yellow juice »”

  1. Greg dit :

    Bonjour,

    Pour ma part je n’ai pu avoir que du curcuma en poudre et je ne sais pas quelle quantité en mettre ! Si quelqu’un a une idée il est le bienvenue !
    ( Je précise que c’est la premiere fois que je vais en faire ! )

  2. jean-marc dit :

    Bonjoir,
    Super vos infos 😉
    J’ai un extracteur et personnellement pour avoir passé des racines de curcuma dans mon extracteur, j’ai mis une semaine pour faire revenir mon extracteur. Le curcuma étant extrememment astringeant, il s’attaque au plastique de la vis de l’extracteur et forme comme une colle, puis un bouchon. Peut être que suivant l’ordre de passage des ingrédients ou l’action du citron, évite ce probléme ? De plus, il est utilisé en inde comme colorant naturel jaune et il vaut mieux faire très attention au conséquence de coloration. Donc bien nettoyer immédiatement tout ce qui à étais en contact avec le curcuma en faisant attention au vétements 🙁
    Merci

    • J’utilise un extracteur Omega et je n’ai pas de problème de bouchage donc je ne peux pas vous être d’un grand secours. J’alterne les aliments quand je les presse, cela aide peut-être en effet pour éviter le colmatage mais je n’ai pas vraiment d’ordre précis pour introduire les aliments. Par contre je suis d’accord avec vous, le curcuma frais est un cauchemar, pour ma part, je ne cherche même plus à ravoir la couleur d’origine de mon extracteur, et je ne parle même pas de la couleur de mes mains après avoir préparé les racines 🙂 .

  3. Sara dit :

    Bonjour.
    Puis je utiliser du curcuma en poudre ?
    Merci d’avance !

    • Bonjour,

      Je n’ai jamais testé avec du curcuma en poudre, personnellement j’achète du curcuma frais en magasin bio que je passe à l’extracteur avec le reste. Le but est vraiment d’avoir un jus. Même si je pense que passer du curcuma en poudre avec les autres ingrédients au blender puisse fonctionner, je ne sais pas si le résultat (niveau texture) sera le même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *